Le blog dédié aux femmes ( mamans & futurs mamans)

[Allo-bobo] Les tranchées après l’accouchement, plus que tranchantes

0

Hello les mamans la semaine débute bien j’espère ?

Moi coussi coussa, mais on fait avec. Aujourd’hui nous allons aborder un sujet très très très important. Mais avant avez-vous déjà entendu parler de tranchées ? Si oui Qu’est-ce que c’est ? Si vous ne vous ne savez pas de quoi il s’agit je vous dis tout.

Sur un classement de 1 à 10 les tranchées occupent la deuxième place en matière de douleur après l’accouchement. Je parle en fonction de mon expérience bien sûre. Dieu faisant grâce, j’ai eu la chance de ne pas connaitre l’épisiotomie et donc il ne figure pas dans mon classement. Bref ….

Vous devez retenir qu’il  y’a deux grands types de contractions (for me) : celles que l’on ressent lorsque nous sommes en travail puis, celles qui débutent juste après la délivrance. Celles qui surviennent après la délivrance ont pour but de permettent à l’utérus de se remettre en place ; et son nom scientifique est la Tranchée.

Croyez-moi C’est la deuxième chose que je redoute le plus après l’accouchement.  Je l’ai déjà dit je sais mais il  fallait que je le répète (rire) . Les tranchées font vraiment mais alors la vraiment mal. (Ce n’est pas pour vous faire peur hin) on reste calme .

Il n’y pas plus peureuse que moi et si moi j’ai pu tout surmonter il ya de l’espoir pour tout le monde (rire)

Comment cela se manifeste ? 

Après la délivrance, vous remarquez automatiquement que vous avez de petites contractions, celles-ci vont s’intensifier avec le temps. Ce qui me trouble le plus c’est que je ne l’avais pas eu pour mon premier accouchement…c’était nouveau pour moi. Mais ma mère à fini par trouver une raison « scientifique » à cela; paraît-il quelle avait eu le même souci après m’avoir mise au monde. Et donc dame nature ne m’a pas épargnée également selon elle (rire)

J’avoue que j’en pleurais souvent.Malgré tous les cachets que  j’avais reçus je ne trouvais aucune satisfaction . Dès qu’il fallait allaiter bébé hop les douleurs recommençaient de plus belles mais Qu’est-ce que je n’ai pas entendu comme recette miracle OMG !!!.

Figurez-vous que ma grande-mère m’avait demandé de boire un verre  de vin, chose qui était censé faire disparaître la douleur, imaginez une nourrice avec un verre de vin ? Je vous épargne les détails .

Ce n’est pas  tout : une amie de ma mère  me disait  qu’il fallait tout simplement que le papa touche mon bas-ventre avec son gros orteil et vous savez quoi? j’y ai cru (rire) j’étais vraiment désespéré bien évidement que cela n’a pas marché. Ne me jugez pas car dans le temps je n’avais pas la page Bledima-ci ou je pouvais exposer tous mes bobos.

Je dois mon salut à la sage-femme qui m’a suivi durant ma grossesse. Elle m’a tout simplement prescrit un anti-inflammatoire (J’ai oublié le nom) et hop la douleur s’est envolée comme par enchantement, j’ai pu enfin savourer tous ces instants avec mon bébé.

Voilà voilà les mamoures, la morale de l’histoire est que très souvent la solution à nos problèmes se trouve juste sous nos yeux.

Je vous embrasse très fort.

J’oubliais, n’oubliez pas de faire ce qui vous rend heureux!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.