Le blog dédié aux femmes ( mamans & futurs mamans)

Comment pousser efficacement pendant l’accouchement : O’man partage ses tips

4

Hello les mummys  , vous allez bien ? Moi plus ou moins. Bébé 1 et 2 malades du coup je n’ai plus gout à rien pour le moment. Mais, je ne pouvais pas me permettre de rater le rendez-vous du vendredi. Comme je l’avais dit tantôt, le vendredi vous aurez toujours un nouvel article sur le blog. Qu’il pleuve vente ou neige (rire).

Alors, aujourd’hui nous allons parler d’accouchement. Très souvent, mes amies fans et connaissances me posent les questions suivantes :

1-Est-ce que l’accouchement fait mal ? nous y reviendrons (rire)

2- lorsque bébé sort tu n’as pas mal au vg ?

3-Comment fait-on pour pousser pour que bébé sorte, ça ne fait pas mal ?

Etant donné que Les mots s’envolent,  et que les écrits restent. J’ai décidé de vous parler du point 3 en long et en large sur mon blog.  Disons de vous partager ma petite expérience de deux fois « Coraman* » (rire) sur comment pousser efficacement pour que bébé sorte.

Au niveau médical, l’accouchement par voie normale est fractionné en 3 grandes étapes qui sont : sont le travail, l’expulsion et la délivrance. Et c’est précisément au cours de la phase d’expulsion qui va falloir pousser.

 

1- Il ne faut pas gaspiller toute son énergie pendant le travail

Il est bon de crier. Invoquer le nom de tous les saints que vous connaissez pendant que vous êtes en travail, mais il faut pouvoir le faire de façon stratégique.

En effet vous avez besoin de toutes vos forces et votre souffle pour pouvoir pousser efficacement quand il sera l’heure de la délivrance. Sinon le moment venu vous serrez sans souffle et bonjour l’épisiotomie ou autre chose que je ne vous souhaite pas…….

En sommes, il faut gérer sa douleur, même si ce n’est pas évident. Gérer son souffle pour la finale (rire).

 

 2- Lorsque la sage-femme vous dit de pousser faites-le !

Sans chichi. J’ai pour habitude de dire à mes amis, si moi j’ai pu faire jusqu’à deux bébés. C’est que vous êtes toutes capables de pousser. Pour la petite histoire, ma mère avait tellement peur pour moi lors de mon premier accouchement . Je me souviens encore de ses conseils juste avant que je n’entre dans la salle d’accouchement.

« Melissa, si tu arrives là-bas, si la femme te dis de pousser pousse. Là-bas là on ne fait pas de chichi, on ne pleure pas soit courageuse». C’est l’un des meilleurs conseils que j’ai reçus de ma vie.

Les paroles de ma mère sont restées gravé dans ma mémoire. Une fois que la sage-femme me dit pousse ! Je m’exécute sans chercher à savoir le pourquoi ou le comment. Je vous assure qu’en moins de 2 min c’est la délivrance. Mais n’oubliez pas de vous reposer entre deux trois poussées.

 

3- Comment pousser !

 

  • En principe, le fait de pousser doit coïncider avec l’envie de pousser ainsi que les contractions utérines car la force de poussée doit être associée aux contractions utérines. Poussez donc en début et pendant toute la durée de la contraction.

Vous pouvez lire aussi : les tranchées après l’accouchement plus que tranchantes

  • Ma technique de poussé par excellence est la poussé par inspiration bloquée
  • On Inspire profondément jusqu’à remplir les poumons
  • On Bloquer l’air dans les poumons
  • Provoquez une hyper flexion en tirant fortement par les mains derrière les cuisses afin de mieux pousser vers le bas; poussez en relevant la tête, le menton collé à la poitrine, et contractez tous les muscles de l’abdomen pour presser sur l’utérus.
  • Une fois la tête du bébé engagée dans le faisceau de muscle, la sage-femme vous dira d’arrêter de pousser. Faites-le afin d’éviter une déchirure du périnée. La tête du bébé sera alors guidée par la sage-femme.

Alors,les futures mamans j’espère que cet article va vous aider. Apprenez à inspirer et expirer à la maison pour être opérationnel le jour J.

Soyez forte et courageuse ! Et n’oubliez pas de partager cet article avec des futures mamans.

Des bises….

 

 

 

 

4 commentaires
  1. Christelle Kadjo dit

    Merci bien pr ces topos..Moi suis maman d’un garçon et j’ai eu cette chance de ne pas connaître l’épisio.je ne saurais comment partager mn expérience pdt l’accouchement mais je sais ke j’y allais à fond malgré la douleur et j’ai même été félicitée pr ma bravoure(lol)

    1. melissa dit

      Bravo mum Christelle, moi aussi la première fois j’ai été félicité lol. Et je pense que l’on doit être courageuse. C’est la clé et se dire de toute les façons il doit sortir donc faut tout donner . je te fais des bisous.

  2. nomel meliane dit

    merci oman mais ça la ça sera pas facile hein. affaire qui fait mal comme ça là. lool

    1. melissa dit

      Hahahah, tu m’étonnes. Ça fait vraiment mal, mais on ny peux rien. Nous sommes obligés d’être courageuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.